Présentation & données clés

L’Università di Corsica Pasquale Paoli :
Ancrée dans son territoire, ouverte sur le monde.

Fondée en 1765 et rouverte en 1981, l’Université de Corse Pasquale Paoli est une structure de formation et de recherche résolument ancrée dans son territoire, en prise directe avec les grandes problématiques locales, nationales et internationales.

Pluridisciplinaire, l’Università di Corsica Pasquale Paoli propose plus de 100 diplômes du niveau bac au doctorat, délivrés par 8 facultés, instituts et écoles. L’intérêt constant de l’insertion de ses 4 600 étudiants s’appuie sur des formations à fort contenu professionnalisant, en accord avec les grandes problématiques de développement de son territoire.

Fortement investie dans la voie de l’international, l’Université de Corse encourage ses étudiants à développer une véritable culture de la mobilité. Elle propose aussi une offre culturelle et sportive d’une grande diversité. Les initiatives personnelles ou associatives sont également encouragées et valorisées.

L’Università di Corsica dispose des moyens matériels et humains pour assurer aux étudiants les meilleures conditions possibles de formation, d’insertion et d’épanouissement personnel.

L’identité scientifique de l’Université de Corse s’articule autour de 8 projets structurants pluridisciplinaires labellisés par le CNRS. Chacun de ces projets allie recherche fondamentale et recherche appliquée dans une perspective de développement territorial et débouche sur des réalisations concrètes à haute valeur ajoutée.

L’Université de Corse s’est dotée de structures de recherche dédiées dans les domaines des sciences juridiques et de la santé publique. L’Université de Corse s’attache à remplir sa mission de valorisation et transfert de ses activités de recherche vers la société en s’appuyant sur quatre plateformes de recherche et développement, 2 dans les thématiques des sciences et techniques, et 2 dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Créée en 2008, la Fédération de Recherche « Environnement et Société » (CNRS / INRA / Université de Corse) traduit la volonté de l’Université de Corse de développer des recherches interdisciplinaires, sources d’innovation aux frontières des domaines scientifiques. L’Université de Corse organise ou accueille également tout au long de l’année des rencontres internationales et est impliquée dans plusieurs réseaux majeurs, notamment au sein de son Institut d’Etudes Scientifiques à Cargèse (Université de Corse / CNRS / Université Nice Sophia Antipolis).

L’Université de Corse s’implique fortement dans le développement socio-économique de son territoire. C’est un axe stratégique de l’établissement.

Cela se traduit par le développement de plateformes technologiques en lien avec les milieux professionnels (STELLA MARE par exemple, dont les objectifs scientifiques sont étroitement corrélés avec les objectifs économiques des aquaculteurs et pêcheurs insulaires) ou par l’ouverture d’un Fab Lab destiné à faciliter via les outils numériques la production économique, en particulier dans le monde de l’artisanat.

Le renforcement des liens avec le monde socio-professionnel se retrouve également dans son offre de formation, l’action de la Fondation de l’Université, la création de services dédiés à l’insertion professionnelle des étudiants ou dans le développement d’un esprit entrepreneurial tout au long du cursus universitaire.

Plus largement, de par les valeurs qu’elle cultive, notamment la proximité entre les acteurs et l’attachement à un esprit pionnier, l’Université de Corse articule les hommes et les compétences, les pratiques et les idées, les ressources et le projet. Adossée à des convictions profondes, elle déploie son héritage historique et géographique dans une pensée d’ouverture citoyenne au service du savoir, de la jeunesse et de la Corse.

L'UNIVERSITE
1765

Fondation par Paoli

1981

Réouverture

Paul-Marie Romani

Paul-Marie ROMANI, président de l'Università di Corsica

4

sites à Corte, Ajaccio, Bastia, Cargèse

50000

m² de patrimoine bâti

ET AUSSI. 1 fondation universitaire. 370 enseignants et chercheurs. 600 intervenants professionnels pour la formation. 220 personnels administratifs.

ÉTUDIER
4600

étudiants

dont :

300 étudiants internationaux
représentant 60 nationalités

315 étudiants alternants

100

formations

du niveau bac au doctorat, autour de 4 grands domaines fondamentaux : Arts, Lettres, Langues ; Droit, Économie, Gestion ; Sciences Humaines et Sociales ; Sciences, Technologies, Santé, STAPS

Consultez toute l’offre de formation

84%

d'insertion pro

84% des diplômés de Master ont un emploi ! 73,8% des diplômés de Master 2013 ont un emploi pérenne.

Consultez l’enquête complète

ET AUSSI.  5 amphis, 120 salles de cours, 20 salles informatiques. 25 concerts et pièces de théâtre par an et 20 ateliers culturels hebdomadaires. 30 activités sportives hebdomadaires. 500 offres d’emploi et stage diffusées chaque année.

RECHERCHE

8 projets structurants de recherche.

Ils définissent l’identité scientifique de l’Université de Corse et sont labellisés au plus haut niveau par le CNRS :
  • Dynamiques des territoires et développement durable
  • Identités/cultures : les processus de patrimonialisation
  • Champs ondes mathématiques et applications
  • Énergies renouvelables
  • Feux
  • Gestion et valorisation des eaux en Méditerranée
  • Ressources naturelles
  • Simulation informatique et systèmes ubiquitaires

Des plateformes phares de transfert de technologie.

  • MYRTE
    PAGLIA ORBA

    Plateformes énergétiques
  • STELLA MARE

    Plateforme halieutique
  • LOCUS

    Plateforme géomatique
  • M3C

    Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses

ET AUSSI. 6 unités de recherche. 150 doctorants/an dont 20% d’internationaux. +100 manifestations scientifiques. 3 chaires Fondation / Laboratoire LISA. 1 chaire mixte avec l’Inserm.

INTERNATIONAL

Des partenariats de formation et de recherche partout dans le monde.

Fortement investie dans la voie de l’international, l’Université de Corse est liée par des programmes d’échanges à plus de 100 institutions, et fait partie d’une Association de Recherche & Coopération Euro-Méditerranée au côté des universités françaises de Nice Sophia Antipolis, Paris VI, Toulon, et des universités italiennes de Pise, Gênes et Turin. Elle a également créé le RETI, un réseau regroupant 27 universités insulaires à travers le monde.