STELLA MARE

Plateforme de recherche et de service en ingénierie écologique marine et littorale

Un pont entre la science, les pêcheurs, les aquaculteurs et l’environnement.

Située au sud de Bastia, entre l’Etang de Chjurlinu et la mer Tyrrhénienne, la plateforme STELLA MARE de l’Université de Corse et du CNRS s’investit dans le domaine de l’ingénierie écologique marine et littorale en Méditerranée. Recherche, transfert de technologies auprès des professionnels de la mer, sensibilisation et accompagnement : les pôles d’activité de STELLA MARE sont aussi divers que complémentaires.

C’est en Corse, sur la commune de Biguglia, que s’imaginent la pêche et l’aquaculture de demain en Méditerranée. Cette mer abrite 7,5 % de la faune marine mondiale, mais l’érosion de la biodiversité y est considérée comme étant la plus préoccupante au monde. Les ressources halieutiques doivent donc être aujourd’hui gérées comme un patrimoine précieux. L’exploitation doit être organisée pour permettre à la fois la satisfaction de l’ensemble des besoins et le respect de l’environnement.

C’est à partir de ce constat que l’Università di Corsica Pasquale Paoli a créé STELLA MARE, une unité labellisée par le CNRS depuis 2011. La plateforme a pour objectif d’apporter des solutions concrètes aux problématiques des professionnels de la mer, et de concilier à la fois l’exploitation optimale et la préservation des ressources naturelles marines. Avec les outils de l’ingénierie écologique, elle promeut l’aquaculture durable et la pêche responsable en collaboration directe avec les pêcheurs, aquaculteurs et gestionnaires de l’environnement. Conjointement, les équipes abordent également les problématiques de restauration du milieu naturel et de protection de la biodiversité.

2300

115

bassins

37

aquariums

Transformer la recherche en richesse.

Parmi les espèces qui font l’objet d’un programme spécial de recherche, on trouve l’oursin commun (Paracentrotus lividus), le homard européen (Homarus gammarus), l’huître plate européenne (Ostrea edulis), le denti (Dentex dentex) ou la patelle géante (Patella ferruginea). Pour chacune de ces espèces, le travail s’articule autour de deux axes : l’étude environnementale, avec l’analyse des paramètres biotiques, abiotiques et l’évaluation des stocks, puis l’étude zootechnique pour la maîtrise des processus de reproduction et d’élevage jusqu’au stade juvénile. L’utilité de ces travaux est directement visible, dans le cadre de l’élevage de nouvelles espèces locales en aquaculture pour la diversification du marché économique, d’une augmentation des stocks naturels exploités où ils pourront contribuer à la restauration écologique du milieu marin sur des zones surexploitées dégradées ou pour le maintien de la biodiversité pour des espèces patrimoniales en danger d’extinction.

L’exemple de l’huître est en ce sens probant : un réensemencent en milieu naturel d’huitres plates produites par les équipes scientifiques est sur les rails. Ces opérations répondent aux problématiques de la profession : on note une mortalité importante de l’espèce cultivée actuellement par les ostréiculteurs (huître japonaise ou huître creuse). L’huître plate offre une meilleure résistance, une meilleure qualité gustative et se vend plus cher que sa congénère nippone : en plus de réintroduire des espèces locales dans leur milieu naturel, on cible une niche économique à forte valeur ajoutée.

Car la spécificité de STELLA MARE est là : transférer aux professionnels de la mer les innovations technologiques développées sur place. Par exemple, les travaux réalisés dans le programme de recherche « Modélisation comportementale des espèces marines » ont permis d’acquérir de nouvelles compétences dans le domaine de l’acquisition de données et le suivi en milieu naturel en temps réel à partir de la technologie des objets connectés. Ces innovations technologiques (développées et mises en oeuvre conjointement) participent d’un secteur en plein essor, donnant ainsi des perspectives de déploiement, de formation et d’embauche très importantes.

Labels et partenaires :

À propos

Plateforme STELLA MARE
Sustainable TEchnologies for LittoraL Aquaculture and MArine REsearch

stellamare.univ-corse.fr

Laboratoire Sciences Pour l’Environnement
(CNRS / Université de Corse)

RESPONSABLES

Antoine AIELLO
Directeur

Sylvia AGOSTINI
Responsable scientifique

CONTACT

Marie-France PIERI
Plateforme STELLA MARE
stellamare@universita.corsica
+33 (0)4 95 45 06 97

universitedecorse
cnrs

Avec le soutien financier de :

ctc
europe
République française