Réseaux majeurs

Des partenariats nationaux et internationaux.

L’Université de Corse est membre fondateur d’un campus euro-méditerranéen constitué des Universités de Nice Sophia Antipolis, Sud Toulon Var, Paris VI, Pise, Turin et Gênes. Elle a de plus créé le Réseau d’Excellence des Territoires Insulaires (RETI), qui regroupe à ce jour 27 universités. Elle adhère également à plusieurs réseaux majeurs nationaux et internationaux.

MEMBRE FONDATEUR

Propuestas Logo RED RETI copiaRETI – Réseau d’Excellence des Territoires Insulaires.

En créant en 2010 le Réseau RETI, l’Université de Corse offre aux universitaires un espace d’échange, mais aussi une organisation et une logistique susceptibles de les aider à se rencontrer, à élaborer des projets communs et à valoriser le plus largement possible leurs travaux et réflexions.

Si l’existence de ce réseau trouve ses racines dans la foi de quelques pionniers, le projet actuel, porté par les institutions, vise à lui donner la plus large audience afin de faire sortir l’insularité de sa marginalité.

Le RETI compte à ce jour 27 membres.

Association de Recherche et de Coopération Euro-Méditerranéen.

L’Université de Corse est membre fondateur de l’Association de Recherche et de Coopération (A.R.C.) Euro-Méditerranéen. Fondée en 2007 aux côtés d’autres établissements français, elle intègre également depuis plusieurs années des Universités italiennes.

Pivot de projets transfrontaliers avec l’Italie en matière de recherche et de formation, l’ARC Euro-Méditerranéen place au centre de sa démarche les thématiques liées à l’environnement et au développement durable.

L’A.R.C. Euro-Méditerranéen est aujourd’hui constitué de 7 universités françaises et italiennes.

MEMBRE ADHÉRANT

Téthys, consortium des Universités Euro-Méditerranéennes.

L’Université de Corse a rejoint en septembre 2013 le réseau Téthys.

Créé en 2000, Téthys facilite les échanges culturels et scientifiques dans l’espace Euro-Méditerranéen. Il vise notamment à favoriser la coopération entre les pays euro-méditerranéens grâce au partage des savoirs, l’harmonisation des connaissances et l’échange des cultures. Il rend possible des actions en réseau de grande envergure avec le soutien de programmes nationaux et européens.

Le réseau rassemble plus de 80 universités issues d’une vingtaine de pays du Maghreb, du Mashrek et du Sud de l’Europe.

Observatoire Hommes-Milieux « Littoral méditerranéen ».

Les laboratoires « Sciences Pour l’Environnement » et « Lieux, Identités, eSpaces et Activités » (CNRS / Université de Corse) sont membres de l’Observatoire Hommes-Milieux « Littoral méditerranéen ».

Cet observatoire étudie l’urbanisation et l’anthropisation côtière en Méditerranée en s’intéressant à 4 systèmes socio-écologiques littoraux inégalement soumis à l’artificialisation et aux fréquentations touristiques et récréatives. Parmi les zones étudiées : les rivages corses de Balagne et du sud de Bastia.

Maison des Sciences de l’Homme et de la Société Sud-Est.

Le Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités (CNRS / Université de Corse) est membre de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société Sud-Est.

Créée en janvier 2013, la MSHS Sud-Est associe 9 laboratoires de recherche.

Elle favorise l’animation de la recherche interdisciplinaire en Sciences Humaines et Sociales (SHS) ainsi qu’entre SHS et d’autres secteurs (sciences, STIC, médecine) autour de quatre axes de recherche : cognition et coopération ; TIC, usages et communautés ; l’Europe et ses Autres ; territoire, systèmes techniques et usages sociaux.