Enjeux sociétaux et environnementaux

Agir pour le territoire.

Les domaines dans lesquels s’impliquent l’Université de Corse sont nombreux : on y travaille sur des questions d’environnement, de droit, d’économie, de technologie… Cette page, qui présente quelques actions autour de 3 thématiques fortes en Corse, n’a ainsi pas vocation à être exhaustive mais à illustrer la démarche de l’Université de Corse. De la même façon, une implication territoriale n’est pas à opposer à une ouverture internationale, bien au contraire. Les travaux et expérimentations menés à l’Université de Corse ont vocation à être reproduits et utiles pour d’autres espaces, insulaires, méditerranéens et bien plus.

Langue corse.

L’Université de Corse cultive une approche ouverte de l’identité corse. Son engagement pour accompagner le processus de coofficialisation des langues française et corse est directement lié à l’idée d’un projet d’avenir plurilingue pour l’Université, gage d’inscription objective dans le monde actuel.

Formation de journalistes corsophones, conférences et débats, application smartphone, dvd éducatifs « In Corsu + », concours « Lingua azzione 24 », participation à la « Festa di a Lingua », festivals… L’Université de Corse propose une grande variété d’actions pour contribuer à la vivacité de la langue corse. Ces actions se veulent très ouvertes : elles touchent tous les domaines et tous les publics : élèves, étudiants, grand public, spécialistes…

Au sein de son offre de formation, l’Université de Corse propose une Licence Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales Parcours Corse et un Master Langue et Culture Corses au sein de son UFR Lettres, Langues, Arts, Sciences Humaines et Sociales. Son ESPE, Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education, forme quant à lui des professeurs des écoles bilingues et des professeurs de langue corse.

L’approche de l’Université de Corse sur cette question n’est pas dogmatique. Elle est vivante, plurielle, ouverte au débat et aux échanges. Comme l’est la langue corse.

Développement durable.

L’un des 8 projets structurants de Recherche de l’Université de Corse a pour intitulé « Dynamiques des territoires et du développement durable« . Il a pour finalité de contribuer à l’amélioration des politiques de développement durable. Ses travaux portent plus précisément sur les vulnérabilités et conditions de soutenabilité du développement des territoires insulaires, en particulier méditerranéens. Il y est notamment question de « tourisme soutenable », sujet majeur en Corse, à travers la mise en place d’indicateurs, d’études comparatives et de projets opérationnels de développement touristique soutenable.

La création de la plateforme STELLA MARE (CNRS / Université de Corse) en 2011 est un exemple représentatif de l’action de l’Université de Corse dans le domaine du développement durable. Son objectif est, en effet, d’apporter des solutions concrètes aux problématiques des professionnels de la mer, et de concilier à la fois l’exploitation optimale et la préservation des ressources naturelles marines. Avec les outils de l’ingénierie écologique, cette structure promeut l’aquaculture durable et la pêche responsable en collaboration directe avec les pêcheurs, aquaculteurs et gestionnaires de l’environnement.

Santé.

L’Université de Corse a ouvert en 2004 une première année de Médecine (PACES), permettant chaque année à 200 étudiants de préparer cet exigeant concours dans de meilleures conditions. Il n’en effet plus nécessaire de quitter l’Île, avec les difficultés financières et sociales que cela peut entrainer. Les étudiants reçus poursuivent leurs études en médecine, dentaire, maïeutique, pharmacie ou kinésithérapie dans l’une de nos universités partenaires (Paris Descartes, Paris Diderot, Aix-Marseille et Nice Sophia Antipolis). L’Université de Corse a mis en place en 2007, avec l’URML de Corse (Union régionale des médecins libéraux), les Universités de Nice et de Marseille, et avec la participation de la CTC et des Conseils Généraux de Haute Corse et Corse du Sud, un projet de développement des stages obligatoires ou facultatifs de troisième cycle d’études médicales auprès des maîtres de stage corses. Ce dispositif vise à susciter l’installation de médecins généralistes en Corse, en ciblant les internes issus de la PACES de l’Université de Corse. Depuis sa mise en place, ce sont près de 150 internes qui ont pu effectuer leur stage en Corse entre 2007 et 2016.

Depuis 2005, l’Université de Corse et l’Inserm ont doté le réseau Sentinelles (fondé par l’Université Pierre et Marie Curie) d’une antenne en Corse. Les antennes régionales du réseau Sentinelles permettent de renforcer les études nationales, par exemple en y associant de façon plus directe les médecins locaux. Cette implication se traduit également chaque année avec Grippenet, une étude qui surveille l’évolution de la grippe, à laquelle tout le monde est invité à participer directement en ligne. La sensibilisation conséquente menée en Corse permet à la région d’être la plus mobilisée de France, proportionnellement à sa population.

Plus généralement, l’Université de Corse collabore régulièrement avec des acteurs tels que la Ligue contre le cancer pour la mise en place d’opération de sensibilisation, de journées d’échange, etc.