Médias : le Diplôme « Journalisme et corsophonie » de l’Université de Corse, une passerelle vers le bilinguisme

Focus

Depuis 2013, l’Université de Corse a mis sur pied une formation en partenariat avec les médias insulaires, l’Ecole supérieure de journalisme de Montpellier et la Collectivité Territoriale de Corse. Objectif : offrir une formation journalistique dans l’île et favoriser la diffusion de la langue corse.

 

 

De l’aveu même de ses chevilles ouvrières, c’est une formation « sur-mesures » conçue spécifiquement pour répondre aux attentes des médias insulaires. En 2013, l’Université de Corse a porté sur les fonts baptismaux le premier diplôme universitaire (D.U) « Journalisme et corsophonie » via un partenariat étroit avec l’ESJ Pro de Montpellier et la presse insulaire. Le but : offrir, pour la première fois dans l’île, une formation professionnalisante associant le journalisme et la langue corse. « Ce cursus est une réponse à un besoin exprimé par les médias insulaires, explique le professeur Alain di Meglio, responsable du D.U. et vice-président de l’Université de Corse en charge de la question linguistique. Ils peinaient à trouver sur le territoire corse les compétences nécessaires à la bonne marche de leurs rédactions pour pérenniser les éditions bilingues dans l’audio-visuel public, encadrées par une convention de service public avec la Collectivité Territoriale de Corse pour la diffusion de la langue corse ».

 

D’une durée de deux ans, cette formation vise à apporter des compétences aux étudiants à la fois en matière de journalisme, sous l’égide de l’ESJ Pro, et en matière de langue corse par le biais des enseignants de l’Université de Corse Pasquale Paoli. Le concept est simple : une fois passées les sélections, les dix étudiants retenus s’engagent dans une alternance au sein des rédactions de France Bleu RCFM, France 3 Corse Via Stella ou Corse-Matin pour se spécialiser en radio, télévision ou presse écrite. Formée lors de la première promotion du D.U., Hélène Battini a suivi un contrat d’apprentissage de deux ans au sein de la rédaction de France Bleu RCFM qui l’a « mise dans le bain d’entrée de jeu », explique-t-elle. À ses yeux, l’alternance a été l’une des clés de cette formation : « cela m’a permis de me confronter très rapidement à la réalité du métier sur le terrain, à la fois sur des reportages et à la présentation des journaux à l’antenne où les besoins en corsophonie sont importants  », développe Hélène Battini. Si bien que quatre ans après ses débuts dans la profession, à 27 ans, elle a déjà décroché un contrat à durée indéterminée de journaliste-présentateur et est devenue, depuis 2014, l’une des voix de la matinale bilingue de RCFM. D’ailleurs, si sa passion pour le métier ne fait plus l’ombre d’un doute aujourd’hui, elle ne le cache pas : « sans ce cursus « à domicile », je n’aurais peut-être pas pu me diriger vers le journalisme, compte tenu de l’absence de formation spécialisée en Corse ».

 

 

Un besoin de formation qui a également motivé la participation de Corse-Matin à ce diplôme. Engagé dès les premiers pas du D.U., le quotidien insulaire y a vu, en premier lieu, l’opportunité de former dans l’île de nouvelles ressources pour la rédaction. « Dans un journal de proximité comme le nôtre et sur un terrain d’actualité complexe comme l’est la Corse, l’intérêt était tout d’abord de pouvoir bénéficier de jeunes Corses formés dans l’île au journalisme et implantés sur le territoire pour assurer le renouvellement de notre rédaction avec des forces vives », explique Roger Antech, directeur de la publication de Corse-Matin.

 

Mais, au-delà du renouvellement de journalistes, nécessaire au sein des médias insulaires, cette nouvelle formation de l’Université de Corse a également permis à des organes de presse d’ouvrir de nouvelles perspectives en matière d’information bilingue, jusqu’alors impensables. Si RCFM et France 3 Corse Via Stella ont pu pérenniser et élargir leurs éditions corsophones, Corse-Matin a également ouvert ses colonnes à la langue corse en s’appuyant sur de nouveaux effectifs bilingues qui faisaient défaut auparavant. Hormis des contenus rédactionnels corsophones plus réguliers, le quotidien insulaire a aussi pris l’initiative d’aller plus loin : en octobre 2017, il a lancé un nouveau supplément mensuel 100 % en langue corse, inédit dans l’histoire de la presse insulaire. « C’est l’un des résultats concrets rendus possibles entre autres par cette formation qui a apporté des compétences supplémentaires dans les médias, constate Alain di Meglio. C’est également l’un des objectifs que s’était fixé l’Université de Corse avec ce D.U. : accompagner le projet de construction d’une société bilingue, qui doit aller bien au-delà de l’enseignement ».

 

  • Alain DI MEGLIO
    Alain DI MEGLIO
    Vice-président Langue et culture corses
Alain DI MEGLIO
Vice-président Langue et culture corses

Alain DI MEGLIO est Professeur des Universités à l’Università di Corsica depuis 6 ans, dans la section 73 (cultures et langues régionales) du Conseil national des universités. Depuis 2003, il est enseignant-chercheur à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE) de Corse où il est spécialiste de didactique de la langue corse, de bi-plurilinguisme dans l’éducation scolaire et de littérature d’expression corse. Il est également Directeur du Centre Culturel Universitaire (CCU) depuis 2014. Côté recherche, il est membre du Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités (CNRS-Université de Corse) où il poursuit ses recherches sur le domaine de l’école bilingue.

Dans sa mission de vice-président en charge de la langue corse, il tirera le meilleur parti de sa connaissance du terrain pour bâtir un ensemble d’actions allant dans le sens d’une prise en compte de la coofficialité au sein de l’université et dans l’accompagnement du processus sociétal allant dans ce sens.

Mise en œuvre de la convention bi-partite (Université/CTC) et respect du « pianu 2020 » de la Collectivité Territoriale de Corse, choix opérationnels d’actions, sens et présence de la langue corse dans l’université, formation, transfert, valorisation, équipement de la langue corse au service des collectivités et des entreprises sont autant de thèmes pertinents qui jalonneront cette mission.


Contact : dimeglio@universita.corsica | +33 (0)4 95 45 06 78