Le DU Manager Entrepreneur, un outil au service du monde économique corse

Focus

Pour former les futurs cadres supérieurs de l’île, l’Université de Corse a mis sur pied une formation « sur-mesure » avec dix entreprises partenaires. Objectif : développer des compétences au plus près des besoins du territoire.

Visite des étudiants du DU Manager entrepreneur au dispatching EDF

 

C’est une formation taillée « sur-mesure » pour répondre aux besoins du monde entrepreneurial insulaire. Depuis la rentrée 2016, l’Université de Corse et son école de management, l’IAE de Corse, ont mis sur pied un diplôme universitaire de « manager-entrepreneur » en étroite collaboration avec dix entreprises de l’île – de dimension internationale, pour certaines – qui financent une partie de la formation.

 

D’une durée d’un an, ce D.U.  est adossé à un cursus en formation initiale, le Master Administration des Entreprises, auquel il apporte un enseignement spécifique de Manager-Entrepreneur. Objectif : donner une nouvelle impulsion au tissu économique corse et développer des compétences au plus près des besoins du territoire. Comprenez : de l’analyse financière à la gestion des ressources humaines, en passant par le marketing ou les outils numériques. « Cette formation correspond initialement à une demande de plusieurs entreprises insulaires qui recherchaient des personnels d’encadrement de haut niveau, explique Jean-Marie Furt, directeur de l’IAE. Elles ne trouvaient pas toujours dans l’île les profils correspondant. Face à ce constat de carence, nous avons décidé d’élaborer une formation spécifique. L’idée est d’apporter aux étudiants une plus-value en terme d’enseignement avec des compétences transversales, à la fois scientifiques et managériales, pour leur permettre de participer au développement, à l’innovation et à la dynamique des entreprises » .

 

Afin toucher du doigt les réalités du monde de l’entreprise, les étudiants sont donc accueillis au sein des structures partenaires pour s’aguerrir aux postes que cette formation peut leur ouvrir, et mettre en œuvre des projets définis par le chef d’entreprise. C’est, par exemple, le cas d’Anais Federici-Mondoloni. À 24 ans, diplômée d’un Master de droit et pratique des affaires internationales, elle s’est lancée dans l’aventure du D.U. « manager-entrepreneur » après avoir passé les diverses épreuves de sélection. Figurant parmi les cinq étudiants retenus, elle a pu se former à la réalité du terrain en mettant sur pied des projets au sein des entreprises, accompagnée par les équipes des établissements et les enseignants de l’Université. « J’ai pu, par exemple, travailler durant plusieurs mois au sein d’EDF sur un projet de digitalisation en interne et de la relation client, détaille Anais Federici-Mondoloni. C’est un enjeu important pour l’entreprise et, à l’issue de mes travaux, j’ai présenté le projet devant les agents, une fois finalisé » . À la clé : outre les compétences managériales acquises, un carnet d’adresses plus étoffé et une réelle expérience dans le monde de l’entreprise. Y compris au-delà des frontières de l’île, le dispositif étant complété par un stage de quatre mois à l’étranger. De quoi apporter aux entreprises partenaires la plus-value attendue pour donner un coup d’accélérateur à leur activité : « Le fait de pouvoir bénéficier de ressources humaines formées localement est un atout considérable, considère Jean-Nicolas Antoniotti. Cela apporte des méthodes et des visions renouvelées pour le développement de l’entreprise, et des compétences dans des domaines que nous ne maîtrisons pas toujours, comme le numérique » . Le président de la société de construction « Demeures corses », sait de quoi il parle : dans le cadre de la formation, il a pu s’appuyer sur les étudiants du D.U. afin de développer un produit d’accession à la propriété pour les locaux, leur confiant la mise en œuvre du projet au niveau financier et technique. « La richesse de cette formation, c’est son adéquation avec les réalités de l’île et la possibilité d’adapter les étudiants aux besoins précis de l’entreprise, appuie Jean-Nicolas Antoniotti. C’est la force d’une université à taille humaine comme celle de Corte : avoir une capacité de réactivité et d’écoute vis à vis de son territoire » .

 

Les entreprises partenaires de la 2ème édition : EDF, Demeures corses, Gloria Maris, Corstyrène, Gloria Maris, La Poste, Air Corsica, Crédit Agricole Corse.