L’Université de Corse étoffe son offre de formation

Focus

Pour l’année 2018-2019, l’Université de Corse lance de nouveaux diplômes et propose des spécialisations dans des domaines très variés. Objectif : coller toujours davantage aux besoins du territoire.

 

 

La rentrée rime avec nouveautés à l’Université de Corse. Dans le droit fil des années précédentes, pour ouvrir la voie de la réussite et de l’insertion à ses 4700 étudiants, l’Université de Corse s’est dotée d’une offre de formation diversifiée, incluant des enseignements de pointe à travers ses facultés, écoles et instituts.

Au total, l’Université de Corse offre plus d’une centaine de diplômes du niveau bac au doctorat « avec l’intérêt constant de l’insertion des étudiants, et en s’appuyant de plus en plus sur des formations à fort contenu professionnalisant », explique Vanina Pasqualini, vice-présidente de l’Université de Corse en charge de la formation et de la vie universitaire.

Répartie en grands domaines fondamentaux, l’offre de formation bâtie à Corte s’efforce de mettre en adéquation les programmes pédagogiques avec les attentes du territoire corse en matière de développement « dans une logique de construction et d’écoute avec le monde économique pour développer des compétences en prise directe avec les besoins », précise Vanina Pasqualini.

 

À ce titre, pour l’année 2018-2019, l’Université de Corse a lancé de nouveaux diplômes dans des domaines très variés. Au programme : trois nouvelles licences professionnelles autour des métiers de l’immobilier, des métiers des administrations et collectivités territoriales et une spécialisation en éducation et motricité pour les étudiants en sciences et techniques des activités physiques et sportives.

En parallèle, au-delà de la remise à jour de nombreux diplômes afin de répondre aux évolutions du marché du travail, la carte de formation de l’année universitaire 2018-2019 présente l’ouverture de six nouveaux Masters au sein des facultés de lettres, de droit et de sciences. Objectif : coller toujours davantage aux besoins du territoire corse. « Nous avons, à titre d’exemple, mis sur pied un Master « ingénierie pour la santé » à la faculté des sciences et techniques, principalement axé sur l’aide à la personne, détaille Vanina Pasqualini. Cela correspond à une orientation stratégique en lien avec le marché de l’emploi. Une grande partie de la population corse est constituée de personnes en difficultés sociales, isolées, souvent en milieu rural. L’objectif de ce Master est de développer des compétences ciblées pour répondre à ces enjeux ».

 

 

Dans le même esprit, le Master « langues, littératures, civilisations étrangères et régionales », axé sur l’application de la langue corse à l’ingénierie de la médiation culturelle et de l’animation, vise à répondre à des besoins émergents dans le domaine de la langue corse. « Des attentes ont été exprimées pour promouvoir la place du corse dans les médias, par exemple, et dans le secteur de l’animation culturelle, note Vanina Pasqualini. Cette nouvelle formation doit permettre d’y répondre en professionnalisant davantage la filière des études en langue corse ».

Pour autant, bien qu’investie dans la mise en place de nouveaux diplômes, l’Université de Corse ne cantonne pas sa nouvelle offre à ces développements de formation. En parallèle, elle travaille à la « transformation pédagogique des enseignements, fait savoir Vanina Pasqualini. Cela se traduit par un lien plus étroit entre les formations et les entreprises. D’ailleurs, près de 90 % de nos Masters sont proposés en alternance pour favoriser la professionnalisation. Aujourd’hui, toute la carte de formation propose une spécialisation progressive dès la licence à travers des options ou des stages qui permettent une meilleure orientation des étudiants au fil de leur parcours en vue de préparer leur insertion et de limiter les échecs ».

 

Des étudiants qui font parfois le choix de poursuivre leur formation au-delà même des frontières de l’île. Fortement impliquée dans la voie de l’international, l’Université de Corse encourage ses étudiants à développer une véritable culture de la mobilité avec des aides financières incitatives. La plupart des formations offrent d’ailleurs la possibilité de suivre des semestres d’études à l’international, via le programme Erasmus notamment, et par le biais d’une centaine d’universités partenaires à travers le monde. « Nous avons, par exemple, développé des co-diplômes avec l’Université de Sassari en Sardaigne, ou encore avec l’Université de Pise, précise Vanina Pasqualini. Notre service des relations internationales veille justement à un bon accompagnement des étudiants intéressés par un séjour à l’étranger avec une équipe dédiée tout au long de leurs démarches ».

Histoire de poursuivre une formation optimale, bien au-delà des frontières de la Corse.

  • Éric LEONI
    Éric LEONI
    Vice-président de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire
Éric LEONI
Vice-président de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire

Eric Leoni a été élu Vice-président de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire le 18 février 2020 pour une durée de 4 ans.

Eric Leoni est Maître de Conférences Hors Classe en chimie physique théorique et analytique de l’Université de Corse (section CNU 31) affecté à la Faculté des Sciences et Techniques et au Laboratoires Sciences Pour l’Environnement (CNRS / Université de Corse) depuis septembre 2002. Il a été responsable scientifique du projet de recherche Feux de Forêts au Laboratoires Sciences Pour l’Environnement et occupe actuellement la fonction de directeur des études des licences de la Faculté des Sciences et Techniques. Il met au service de la gouvernance de l’Université de Corse son expérience en ingénierie pédagogique acquise au cours des dernières années en tant que responsable pédagogique du Master Risques Majeurs, puis de la Licence Sciences pour l’Ingénieur et du DAEU.


Contact : vpcevu@universita.corsica | +33 (0)4 95 45 06 68